Equipe OMGF

Le quarantenaire discret

5 janvier 2017

Il n’est pas homme à se mettre en avant. Il laisse volontiers les feux des projecteurs à d’autres, lui se sent davantage à l’aise dans les coulisses. Au discours public, il préfère les échanges confidentiels menés autour d’un bon verre de vin. C’est un peu un homme de l’ombre. Il prend souvent de la distance face à un groupe pour mieux observer, analyser et ensuite transmettre ou agir. C’est clairement un homme réfléchi qui laisse peu de place au hasard. Evaluer les probabilités, anticiper les problématiques : dans sa tête les questions se bousculent jusqu’à l’embouteillage parfois. Ainsi est Hervé Floury notre « mister douane ». Coup de projecteur sur cet autre barbu épicurien le « senior » de la bande !!!

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour je suis Hervé Floury, j’ai un certain âge, un âge certain en fait. Disons que je suis le plus vieux de la bande… j’ai bien essayé de tricher sur les photos de profil mais Photoshop et moi ça fait deux. Et je n’ai pas osé soudoyer notre madame communication…

A part ça, j’ai vécu jusqu’à l’âge de 13 ans dans une petite ville située à 30 km de l’ile Maurice … ah non pardon, je voulais dire de St Maurice en Haute-Loire.

Puis j’ai déménagé … dans un autre pays. Direction l’empire du pays couchant appelé plus familièrement mais aussi moins poétiquement le Maroc ou encore l’Afrique pour mes filles. Enfin quelle que soit l’appellation de cette contrée d’adoption je peux vous certifier que ce fut un petit choc pour moi. Je suis parti d’un petit village de 3000 habitants pour me retrouver dans un petit lycée de 3500 élèves. Dépaysement garanti.

J’ai très vite compris que je changeais de monde avec des us et coutumes bien différents des miens et que je devais dire au revoir à une certaine qualité de vie.

Mais finalement une fois le premier effet « kiss cool « passé, je me suis plutôt bien acclimaté à ma nouvelle vie, jusqu’à occulter ma propre culture, mes propres racines enfin presque ! J’avoue que je me suis surpris à rêver parfois d’un bon gros saucisson avalé avec gourmandise lors d’un apéritif estival mais cette pensée « impure » s’évaporait souvent dans la fumée enivrante d’une tasse de thé à la menthe.

Quoi dire de plus? Ah si, comme un célèbre humoriste (l’humoriste préféré des français selon bons nombres de classements) j’ai vécu à Casa (Maarif), fréquenté le lycée Lyauthey, joué au CAFC Conc. Je suis sûr que là vous cherchez le nom de ce personnage public et que vous n’êtes plus concentrés pour lire mon portrait. Alors comme je suis joueur et bien je ne vous dirai pas le nom de cette star (appelons un chat un chat), en revanche si vous la trouvez je vous offre un colis OMGF.

Voilà pour mon enfance, le Maroc et l’invité surprise

Passons au côté pro, je travaille depuis une quinzaine d’années pour un groupe international de chimie comme Assistant technique transport. Oui je sais c’est un peu pompeux comme dénomination disons que je travaille dans le domaine des douanes et du transport.

 

Hervé Floury ancien expatrié français

Hervé Floury Mister Douane OhMyGoodFrance

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ?

En fait tout part de Rémi le barbu épicurien^^. Il me parle du projet … je trouve l’idée super dès le départ. Lorsqu’il me dit qu’il cherche un associé, je n’attends pas midi à 14 h pour sauter sur l’occasion : aux oubliettes l’homme réfléchi et posé, je fonce ! Pas folle la guêpe, un projet comme celui-ci, on ne t’en propose pas tous les jours. Bref, je dis banco car j’étais persuadé (je le suis toujours d’ailleurs) que cette place de marché correspondait parfaitement aux attentes des expatriés français. Je suis bien placé pour le savoir. Soyez en sûr on va mettre le paquet pour vous présenter les meilleurs produits de chez nous.

Quel est votre rôle dans l’entreprise ?

Aucune idée^^.

Non, plus sérieusement comme évoqué un peu plus haut, je suis le monsieur douanes de l’équipe. J’ai fait un gros travail en amont pour identifier toutes les spécificités et subtilités douanières liées aux pays d’exportation. Sans parler des listes de produits à référencer. Je crois que je n’ai jamais fait de tableau Excel aussi long de ma vie. Bref, je suis un vrai soutien logistique il me semble.

Et puis je peux également me révéler un fin négociateur à me heures perdues. Notamment à destination des producteurs.

En fait, je me rends compte que je me surpasse depuis que je suis dans cette aventure OMGF. Je force parfois mon tempérament et c’est finalement très gratifiant.

En tout cas l’ensemble de l’équipe donne le meilleur d’elle-même pour faire d’OMGF plus qu’une simple e-boutique, une plateforme de partage et de valorisation de la culture culinaire française.

Vous pourriez aussi aimer
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :